Lactofermentation

Accueil Forum Recettes Lactofermentation

Ce sujet a 2 réponses, 2 participants et a été mis à jour par  Celine, Il y a 4 mois, 2 semaines.

3 sujets de 1 à 3 (sur un total de 3)
  • Auteur
    Articles
  • #568

    Celine
    Participant

    Connaissez-vous ce principe de conservation des aliments, qui « casse » l’amidon et le saccharose en sucres simples?

    Je m’étais documentée suite à mes problèmes digestifs et là, je m’y replonge pour mon loulou DCSI.

     

    Voici des références.

    http://www.cfaitmaison.com/culinaire/richesse-lacto.html

    http://www.nicrunicuit.com/archives/2014/11/20/30996057.html

    http://ivy.over-blog.com/article-lacto-fermentation-79846289.html

     

    J’ai contacté l’auteur du blog « ni cru ni cuit », elle a aussi écrit un livre. Elle s’est documentée pour le DCSI, et m’a bien confirmé ce que j’avais lu et compris, à savoir que l’amidon et les sucres complexes sont « dégradés » en sucres simples.

     

    Je vais commencer qqs bocaux de carottes, betteraves. Et je reviendrai vous raconter…

    #570
    minisugar
    minisugar
    Participant

    Je n’ai jamais essayé, car je ne pense pas que tous les amidons et sucres soient entièrement dégradés en sucres simples. j’ai pour exemple les yaourts, dans lesquels il reste quand même beaucoup de lactose (c’est la même type de bactérie qui agit dans les yaourts que dans les légumes lacto-fermentés, et qui dégrade les sucres dont le lactose en acide lactique).

    J’ai aussi lu par exemple lu que l’amidon est transformé en maltose et glucose. Le maltose est problématique, si on n’a pas beaucoup de maltase (ce qui est le cas pour certaines personnes affectées d’un DCSI).

    Donc perso, je ne suis pas motivée pour tenter, je suis trop sensible au moindre résidu. Mais si ça peut marcher pour d’autres, pourquoi pas.

    Autre question : je ne sais pas si l’acide lactique est bien assimilé par les personnes ayant déjà des troubles du métabolisme intestinal. J’ai fait une petite recherche rapide, et ça n’a pas l’air si évident que cela… Evidemment, le mieux, c’est d’essayer pour être fixé !

    #832

    Celine
    Participant

    Lactofermentation testée par mon mari et moi: nous avons adopté. Gros bénéfices au niveau intestinal (je suis atteinte d’une maladie digestive, une rectocolite hémorragique)

     

    Guillaume peut depuis qqs semaines consommer des carottes lactofermentées alors que la carotte sous d’autres formes ne passe pas encore. J’en ajoute une cuillère à soupe dans une assiette de crudités

3 sujets de 1 à 3 (sur un total de 3)

Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.