Entérol / levures

Accueil Forum Traitement Entérol / levures

Ce sujet a 10 réponses, 5 participants et a été mis à jour par  Marie-Aude, Il y a 3 années, 9 mois.

11 sujets de 1 à 11 (sur un total de 11)
  • Auteur
    Articles
  • #292
    minisugar
    minisugar
    Participant

    Est-ce que vos gastro-entérologues vont ont parlé d’Entérol (levures sacchromyces boulardii), et des levures de boulangerie (saccharomyces cerevisiae) ?

    Une maman d’un petit garçon de 8 ans vient de me contacter et m’a informée que son gastro-entérologue avait préconisé Entérol pour faciliter l’assimilation de l’amidon et limiter les diarrhées.

    La levure de boulangerie m’a été citée par une Belge diagnostiquée avec notre déficience, qui se fabrique ses propres gélules depuis des années, et qui a constaté une réduction flagrante des ballonnements associés à l’ingestion d’amidon.

    Je fais aussi le lien avec un probiotique prescrit par mon gastro-entérologue : le Lactibiane. Ce sont aussi des levures. Après 2 semaines de traitement, j’avais moins de diarrhées.

    Intéressantes ces levures… Je poserai la question aux Américains.

    #293

    louisa
    Participant

    Bonjour

    oui c’est a tester. Tout est bon a prendre. En plus si ce sont des adultes qui le disent……ce serait bénéfique pour les plus petits. J’en ai parle a la gastro pédiatre, je n’ai pas eu de réponse. Il faudrait que je vois directement avec le professeur……

    #312
    minisugar
    minisugar
    Participant

    Pour les levures, j’ai une petite idée sur la question de pourquoi ça nous aide. Certaines levures sécrètent de l’invertase, une enzyme qui permet d’hydrolyser le saccharose. C’est le cas des levures d’Enterol ou de l’Ultralevure (Saccharomyces boulardii), ou de certaines levures de boulangerie (Saccharomyces cerevisiae).

    Par ailleurs, j’ai récupéré une vingtaine d’articles de revues médicales sur la déficience en sucrase/isomaltase, et il y en a quelques-uns sur les levures. Je décrypte tout ça, et je vous fais prochainement un résumé.

     

     

     

    #314

    louisa
    Participant

    Coucou,

     

    oui merci beaucoup!

    #345
    minisugar
    minisugar
    Participant

    Entérol contient du lactose.

    Même principe que l’Ultra-Levure : mêmes levures, avec environ la même quantité.

    En cas de déficit en lactase, à associer à un complément de lactase.

    #371
    Maite
    Maite
    Participant

    Vous l’avez testé déjà ? Dans le group espagnol il ya un adulte qu’as testé levure de bière et il est très content.

    Enfait, j’ai parlai avec quelqu’un qui avez parlai avec le docteur qui as inventé sucraid et c’est fait a partir de sacharomicis cerevisae liquide concentré.

    J’ai achetée déjà la levure mais j’attends qu’il soit pas malade mon enfant.

    #599

    Marie-Aude
    Participant

    Bonjour,

     

    J’ai également un peu lu sur le sujet, il semble que les saccharomyces cerevisiae et boulardii soit très intéressante car elle fabriquent à la fois des enzymes hydrolisant les disaccharides type saccharose en glucose et fructose mais également des enzymes hydrolisant l’amidon en maltose et le maltose en fructose et glucose. En bout de chaîne elles transforment les sucres simples en alcool et co2.

    Du coup sur le principe c’est très intéressant pour les personnes ayant un dcsi puisqu’elles devraient être capables de secréter presque toutes les enzymes qui leur manquent ou de digérer à leur place les sucres posant problème. Reste à savoir :

    – est-il possible de récupérer ces enzymes (c’est ce qui est fait dans le sucraid mais pourquoi pas étendu à l’amidon et au maltose ? impossible techniquement ? ou manque de moyens ?)

    – la production d’alcool et co2 dans l’intestin est-elle préjudiciable pour l’homme , quelles en seraient les effets ?

    – La prise de forte dose de levure est-elle risquée et en particulier risque t-on de déséquilibrer la flore intestinale et en particulier de créer une infection généralisée à saccharomyces ?

    Concernant la dernière question j’ai envoyé un mail à un professeur d’infectiologie. N’étant pas très compétent il m’a renvoyé les coordonnés de quelqu’un de plus compétent. je vous tient au courant.

    Je vais essayer de me renseigner pour les deux autres questions

     

    Par ailleurs il est prouvé que la prise de saccharomyces boulardii à des doses normales (200-250 mg) comme probiotique a des effets bénéfiques sur l’homme à deux niveaux: en stimulant la production de disaccharidase et en particulier la lactase et la maltase ce qui pourrait être très intéressant dans le dcsi et en stimulant l’immunité locale et en particulier la production d’ Ig A ce qui n’est pas négligeable si cela aide à éviter des infections opportunistes style gastro ou candida ou pour les personnes présentant également un déficit en Ig.

    On va attendre que nos enfants soient plus stables et on testera les saccharomyces boulardii à faible dose. On vous tiendra au courant !

    #616

    Marie-Aude
    Participant

    J’ai eu la réponse du Pr Lortholary chef de service d’infectiologie à l’hopital Necker et responsable d’une unité de Mycologie à l’institut Pasteur. il dit que dans le cas d’un intestin poreux la prise de levures à très forte dose est potentiellement dangereuse car il y a un risque de translocation c’est à dire de passage de levure de l’intestin à la circulation générale et donc un risque de septicémie (infection généralisée).

    Il est donc probablement plus prudent de se limiter aux dosages contenus dans les produits existants type ultralevure ou entérol.

    Dommage…

    • Cette réponse a été modifiée le Il y a 3 années, 9 mois par  Marie-Aude.
    #618
    minisugar
    minisugar
    Participant

    Merci pour les recherches !

    Cet intestin poreux, c’est pénible. Il faudrait le colmater avec du plâtre 🙂

    En fait, j’ai du mal avec cette notion d’intestin poreux. J’imagine qu’il est normalement poreux chez tout le monde, rien que pour laisser passer le glucose, résidu de la digestion, dans le sang ? Alors est-ce que lorsqu’on parle d’intestin poreux, c’est parce qu’il est anormalement poreux parce qu’il est stressé (désolé pour ce jeu de mot très moche dans ce monde très psy 🙂 ), ou est-ce la situation usuelle ?

    On m’avait prescrit de l’Ultralevure. Franchement, ça ne m’a pas fait de miracle. Et de mémoire, il contient du lactose. Donc si déficit sévère en lactase, il faut en plus prendre une gélule de lactase.

    Ces levures, il faudrait trouver un truc pour qu’elles s’accrochent en haut de l’intestin, et qu’elles ne descendent pas dans le colon !

    #619

    Celine
    Participant

    Je pense que l’intestin poreux, c’est aussi ce qu’on appelle une dysbiose. Non, ce n’est pas normal. L’intestin doit être perméable pour laisser passer certaines molécules/certains nutriments, mais pas au point d’être poreux, sans quoi des macromolécules passent dans la circulation sanguine.

     

    Comment traiter cette porosité?

    Marie-Aude, as-tu des réponses à nous apporter?

     

    Mon cas personnel est que j’ai une forte dysbiose depuis plusieurs années (avec candidose), mais le diagnostic n’a été posé qu’en février 2015, après 12 ans de symptômes divers et variés. En juillet 2015, diagnostic de RCH (rectocolite hémorragique, une cousine de la maladie de Crohn). Certains médecins (mais pas mon gastro…) avancent l’hypothèse que c’est la forte dysbiose qui a conduit à cette rch.

    Un médecin généraliste/homéopathe/spécialisé en micronutrition m’a prescrit de quoi réparer la muqueuse intestinale, avec notamment de la glutamine. Et il en a prescrit à Guillaume pour la même raison. Par contre, la gastropédiatre reste sans réponse par rapport à cette porosité intestinale.

    La glutamine n’est pas le seul remède qu’il a prescrit (ni dans le cas de Guillaume ni dans le mien). Et il y a aussi un régime alimentaire spécifique à suivre. Je lis bcp depuis qqs semaines sur l’alimentation la plus favorable à une bonne flore intestinale et une bonne muqueuse. C’est un vaste sujet, extrêmement controversé.

    #640

    Marie-Aude
    Participant

    Alors pour la porosité intestinale , non un intestin sain n’est normalement pas poreux.

    Les entérocytes (cellules de l’intestin) sont reliées entre elles par des sortes de pont qu’on appelle les tigh jonctions ou jonction serrées qui assurent l’étanchéité de l’intestin. Les éléments, pour passer dans le sang, vont devoir passer par l’entérocytes soit directement si elles sont de très petites tailles ( sucres simples goutellette de lipides, acides aminées …) soit au moyen de transporteurs spécialisés.

    Les sucres doubles , les protéines … seront donc arrêtés par la barrière et continueront leur chemin jusque dans le colon où les sucres fermenteront joyeusement… pour votre plus grand bonheur!

    Si l’intestin est poreux certaines protéines vont passer entre les entérocytes et rejoindre la circulation sanguine où elles seront reconnu par le système immunitaire comme agents étrangers et déclencheront donc une réaction: la réaction allergique. D’où le lien DCSI/ allergies alimentaires.

     

    Une réaction inflammatoire quelle qu’en soit la cause où une pullulation microbienne anormale peuvent créer et entretenir la porosité intestinale qui créé elle-même de l’inflammation par le biais des réactions allergiques… un cercle vicieux difficile à rompre est alors en place.

     

    De même la mauvaise digestion de certains éléments alimentaires va entretenir une flore colique anormale entretenant la dysbiose et la porosité.

    Il me semble donc qu’il est nécessaire, autant que faire se peut de déterminer la cause première de la porosité et de la dysbiose afin de la traiter.

     

    Désolée je suis un peu pressée donc je vais m’arrêter là, la suite au prochain numéro (dans quelques jours, on part qq jours sans les enfants  pour la première fois en 3 ans!)

    Aucun souci pour le transfert d’adresse Céline, au contraire avec plaisir !

11 sujets de 1 à 11 (sur un total de 11)

Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.